VIGNES ET VIRAGES 2007

 

LE PARCOURS

 

      

Pour les départs des épreuves, je n’étais pas là, délégué quelque part sur une route de campagne, sans connaître les parcours (comme cela on ne peut rien dire aux amis et aux amis des amis, c’est à dire tout le monde), nous avons attendu à la porte du garage et en pleine nuit grâce à l’éclairage (parfois déficient pour des véhicules) nous avons vu défiler presque tous les concurrents. Oui, il y en a qui n’ont pas voulu nous voir, ou qui n’ont pas su nous trouver, ou qui n’ont pas pu arriver jusqu’à nous trahis par la voiture.

 

 

Le samedi après midi  de Castillon à Saint Emilion et de nouveau Castillon. Tout le monde a suivi sans problème important, si ce n’est des passages à l’envers aux postes de contrôles et des panneaux manquants sur le carnet de contrôle. La gendarmerie fut active sur ce moment car de nombreux concurrents ont été vérifiés. Ceci a permis de voir que le samedi matin avait bien fait son travail et que les participants préparent convenablement leur voiture.

 

 

Une mention spéciale pour Jean Luc Filatreau  et Thierry Cotat qui ont fait la totalité de la sortie dans la TR3 sans la moindre protection hormis leur passe-montagne et un anorak traversé par la pluie. Ils étaient à l’arrivée, gelés, trempés, fatigués, mais présents.

 

 

Repas rapide et circuit de nuit. Ah ! la longue attente au coin du cimetière sous les nuages avant que de voir au loin les lueurs jaunes et blanches multiples, puis d’ouïr les vrombissements des moteurs lancés modestement dans les tours pour respecter le sommeil des justes. Il paraît qu’une case a posé problème à presque tout le monde qui a encaissé la bonne demi heure de retard, même les catalogués « bons » sont tombés dans l’expectative.

 

Total, à la sortie de la nuit, surprise : c’est la 504 grand raid Afrique qui est devant, suivie d’une Alfa Giulia Sprint avec une novice de moins de trois mois de permis (mais son papa au road book, on ne laisse pas sortir les jeunes filles seules la nuit).

 

 
Retour accueil
Le Parc
Le depart
L'arrivée