AUTOFOLIES JUIN 2005

Le temps passe, les bonnes choses restent, nous en sommes déjà aux 7emes Autofolies…

Je dirais, comme d’habitude, tout s’est bien passé, et même mieux, le temps bonifie, ou alors l’expérience évite de petits dérapages.

Le samedi après midi, à Saint André, départ pour un road book de 100 km avec au site de Montalon une halte pour un jeu de Yam et répondre à la question : « qu’est-ce qu’une turlutte ? » ; ce ne fut pas triste et certains s’y connaissent mieux en voiture, les femmes furent brillantes sur cette turlutte, je n’en dis pas plus.

Repas à la cafet’ avec les Matra qui ont encore explosé les temps de réparation des garages officiels de la marque, pas étonnant qu’ils aient disparu du paysage automobile, et en plus ils sont efficaces !

Le soir circuit concocté par Gérard avec la main baladeuse à la cave de Lugon, et les gros mots que chacun mémorise vite c’est prouvé par les faits ; tout un programme que la gendarmerie a suivi avec sérieux car ils ont gardé un bon souvenir de notre dernier appel cet automne.

La soupe à l’oignon fut conviviale et tout le monde se coucha tôt (soyons discrets).

Le dimanche était l’œuvre (le mot est juste) de Michel Béziat et aidé de quelques acolytes aussi tordus que lui il a mené en bateau nos 41 équipages dans l’Entre deux Mers. Paysages, road book décalé, questions bizarres (ramener un morceau du sol de la crypte classée monument historique alors que la crypte était sous scellés et que nous respectons les monuments historiques), bref, une journée qui se termine en début d’après midi au chantier naval de Cadillac après un passage à la cave qui servait un rosé frais bienvenu par les chaleurs du temps.

Les ombrages nous ont accueillis avec le traiteur prévu qui a évité de préparer les sandwichs habituels.
Après le réconfort, les résultats donnés avec le pot de l’amitié sur le plateau de dépannage
qui a enfin trouvé une utilité dans cette journée.

GEORGES

Retour accueil

Retour au sommaire des retrospectives