PETAROTS AU SEC

Le 24 août 2014, date historique.

Une sortie Pétarot sans pluie, juste quelques nuages qui ont parfaitement aidé au refroidissement des 2 roues et accessoirement des 4 roues accompagnateurs et soumis à devoir de réserve de vitesse.

Un peu de confusion au départ du port de Bourg, certains ont choisi l'embarcadère aval et d'autres l'embarcadère amont. Après intervention médiatrice du président (ordre bref) tout est rentré dans l'ordre et un regroupement a eu lieu à côté du porte pétarot adopté à la situation...

Des 2 roues moins vétustes que lors des précédentes éditions, celui du président était le plus ancien (respect porté par les membres aux anciens) et il fut le seul à pédaler comme un fou à chaque arrêt, et ils ne lui furent pas épargnés cette année, peut-être la volonté de voir s'il a encore du souffle?

Le porte Pétarots à 6 roues et pour la vitesse, la mustang montrait l'exemple avec son macaron solidaire.

Et nous avons eu comme à l'habitude l'éventail des fous:  SAUF... que Jean Pierre l'anonyme a opté cette année pour un 6 cylindres en lieu et place de son demi cheval vapeur si fringant à chaque départ. Et cette année il a monté toutes les côtes sans rechigner et en première ligne, nous pouvons en témoigner.

D'autres modèles on eu besoin d'aide au démarrage mais ce fut pour obliger les membres qui s'ennuyaient à ne rien faire.

Et notre bien aimé docteur est venu avec son attelage et son adorable famille de Sol ex, mère et fils, un spectacle attendrissant qui s'arrêta à la première côte, mais on pardonne tout à la jeunesse.

les premiers tours de moteur furent un peu fumeux, mais il faut bien que l'huile passe et certains ne la pleurent pas car il faut mettre de l'huile dans les rouages.
 Après ce fut la chaîne qui sauta trois fois, deux fois de trop et cela lui valut un retourné sans façon, une opération sans anesthésie et après plus de problème, il faut savoir parler aux jeun's.

De temps en temps Vespa et Lambretta discutent le bout de bitume, mais juste pour le plaisir bien sûr, pas vrai Antoine???

et puis le coup de la panne, avec comique de répétition


Et après, un repas comme nous savons les organiser, sans chichi, repas où ceux qui n'ont pas de matériel font preuve d'innovation.

 Bref, tout se passe bien et le repas est un réel plaisir avec une maîtresse de maison au top du top, mais voyez plutôt.

Et d'autres se laissent aller, mais on est en famille, puis départ pour le retour en suivant le Messie.

Et on croise des Fous sur le bord de la route; c'est possible, comme au Tour de France.
Philippe qui roule n'amasse pas mousse, mais Philippe à l'arrêt amasse les phases comiques.

et à 16 h 22  l'instant de grâce: tous les 2 roues sont visibles et en marche dans un rayon de 300 mètres, oui, vous ne rêvez, pas à 16 h 22 tout fonctionne dans le meilleur des mondes.

Et alors?  il est l'heure, nous rentrons sagement jusqu'au port et clôturons notre journée par un paddock chez Yves où RDV est pris pour l'an prochain.

Merci encore à ceux qui ont organisé nos sorties pétarots avec tout le doigté qui permet de monter les côtes sans humilier les machines et les hommes ( et je sais de quoi je parle!!!)

Retour