Les 15e Autofolies se sont déroulées le samedi 1er et le dimanche 2 juin 2013.

Rendez-vous au port de Plagne le samedi après midi. Tout le monde est à l'heure, le départ se déroule après les retrouvailles avec notre bonne demi heure de décalage et après le café de service obligatoire  préparé et servi par Christiane B. (et  Michel).

Bernadette surveille les inscriptions et la remise des plaques, Michel G. s'occupe des contrôles techniques véhicules ( et pourtant dans la nuit quelques phares rendront l'âme sans prévenir), Michel B. est à la sono et l'accueil, Jean Pierre  D. vérifie une dernière fois les road book, Michel S. est à la photo.

Tout roule, tout le monde part et nouveauté cette année une promenade guidée pour les réfractaires au road book et les fatigués de la semaine. 8 étaient annoncées, une grosse douzaine se présentent, la semaine fut dure. Merci à Seb qui a assuré la fin de ce convoi débutant.

Tout au long de l'après midi et du circuit du soir les deux équipages (road book et promenade) se croisent, se suivent un peu, se perdent, se retrouvent. La promenade  s'arrête et voit passer les « autres » qui parfois repassent et sont perturbés.

   

La pause de Périssac permet de vérifier l'agilité des équipages au lancer de boules carrées et au ressort de billard. Le beau temps fait les choses agréables et ne serait-ce un peu de vent la journée serait parfaite.

 
Vers 19 heures tout le monde se retrouve à la Maison de Pays après un détour par les vignes de Fronsac.

Commentaire de l'après midi, apéritif et repas servi après un dernier jeu toujours préparé par Michel B. Et qui voit le billard recyclé en jeu de hasard qui déconcentre les vainqueurs potentiels tant le hasard se montre farceur. Repas pris en intérieur, et ce fut une sage décision du restaurateur car le vent ne fraiblit pas de la soirée.

Repas qui reçoit tous les éloges, et qui fut un bon moment avec l'anniversaire d'un participant, gâteau porté par la petite fille. Chez les Fous, c'est une vraie famille. Et le départ de l'étape de nuit occupe de nouveau les FOUS.

La nuit, circuit de 50 km, aucun problème hormis la « techno soirée » dont les camping car squattent notre parking à Asques. Donc modification effectuée sur place par JP et merci à notre ouvreur Jean Luc F. qui a annoncé le problème avec suffisamment de temps pour remédier  à la contrariété.

Michel, seul avec son road book et son lecteur de carte bucale, part sur le parcours retrouver un fou égaré.

L'arrivée à la soupe à l'oignon est le Graal du road book, « nous l'avons fait! », Elle était très bonne, quelques-uns l'ont regoûtée... à presque deux heures le camp est levé, tout le monde est arrivé ou a donné de ses nouvelles. Même la Fiat bleue qui a tantôt des freins et tantôt n'en a plus a fini, elle sera réparée entre la nuit et le matin, comme à l'habitude. Et les Matra rentrent à la maison, enfin, vont finir la nuit, soyons clairs.

A 9 heures au Champ de Foire c'est Waterloo, morne plaine, à 9 heures 30 c'est la rue Sainte Catherine un  jour de braderie. Bref tout va bien.

Matra? Et bien elles seront à l'heure le matin, comme quoi, les couche tard sont aussi lève tôt.
Affluence le matin sur la place du Champ de Foire, petit déjeuner qui finit d'en réveiller quelques uns et départ pour un circuit qui allie lecture de directions et lecture d' informations reportées sur une carte.
Tout se passe avec bonne humeur et les commerçants ouverts reçoivent des visites aux arrêts successifs.
Compter les branches élaguées le matin, n'effraie pas le pélerin (dicton de fou).

A 13 heure tout le monde a rejoint l'aire de loisirs d'Aubie  Espessas et le pique nique se déroule avec sa bourse des nourritures  où les saveurs se mélangent pour la plus grande joie de chacun.

A 14 heures trente, remise des prix et « discours officiels » qui constatent la noblesse du cru 2013 et la valeur des équipages d'un niveau relevé dans toutes les catégories.
Congratulations réciproques, les organisateurs en ont eu plus que leur part, la qualité de équipes participantes  a été pour une grande part de cette réussite.

Un bémol, quelques voitures ont parfois mélangé convivialité et risque sur la route, un discret rappel à l'ordre a été fait et tout est rentré dans l'ordre. L'enthousiasme  parfois fait oublier les règles.

Merci à tous de la part des organisateurs pour ces deux jours que nous avons passé en votre compagnie. Nous avons appris grâce à vous et vos remarques pertinentes, nous améliorerons l'année prochaine.

Le classement, pour donner des regrets et nourrir les discussions:

Étape Une: du départ à Périssac

1

Antoine Brisvalter

Porsche

2

Philippe Barrière

Matra Rancho

3

Bernard Constant

Versailles

 

Étape 2: de Périssac à la Maison de Pays

1

Marie Filatreau

MX5

2

Pierre Wehner

MGC

3

Jean Claude Menu

Porsche

 

Étape 3: la nuit

1

Régis Furet

Morgan

2

Jean Rassinoux

MGTF

3

Bernard Sarazin

Corvair

 

Étape 4: dimanche matin

1

Yves Sarrhy

Matra djet

2

Daniel Cornuau

Vw Karman

3

Jean Paul Arnaud

Alfa

   
Et cette année la palme de la panne n'est pas anglaise, ni attribuée à une MATRA mais à une petite sochalienne.

A l'année prochaine vers Cadillac.

Retour