RETROFOUMOBILE

Images, sons, dialogues par Georges M.

Départ pas trop tôt; dans le train: du calme et du travail, il faut préparer la visite qui sera courte (6 heures, pas plus...).

Sur le quai accueil familial et livraison de pièces, un voyage doit être rentable. La foule des grands jours, mais grâce à Bernard nous avons nos billets et remontons la file des visiteurs, merci Bernard. Une heure de gagnée.

Un stand magnifique présentait des accessoires bagages et accastillage sans oublier un outil militaire bien utile dans les embouteillages face aux importuns.

La mise en scène est magnifique sur quelques espaces: la Talbot en carrosserie seule ou cette Aston Martin sur glace ou cette année les cabriolets et découvrables éclipse très mis en valeur.

De très belles voitures, d'ailleurs des voitures que l'on ne voit qu'ici, jamais sur la route, des ateliers de restauration exemplaires avec des carcasses improbables comme cette DS Chapron pour courageux.

   
   

Cette année, repas au stand 404, merci Richard, debout  et à table. Nous avons progressé, une table pour la 1ere fois, la prochaine étape c'est les fauteuils en sus; par contre pour les miettes sur la moquette c'est sous le tapis que nous les rangeons et Seb est le plus efficace à ce petit jeu.


Peu de vendeurs de pièces, de moins en moins, la montée des dioramas, jouets et artistes sur le monde automobile qui occupent de plus en plus de place, et pas désagréables à regarder.

Le lien avec l'aviation, réalisé par le monoplan d'accueil et l'hélicar donnent le ton du salon d cette année, la DS 1955 est dans le style, peu de populaires mais des modèles intéressants comme le break Volvo, cette rare Simca 1500 les incontournables 205 GTI qui attirent  Seb comme le miel les abeilles, la Twingo, et oui, 20 ans déjà,

Pour finir, le coup de téléphone, portable, jetable, heurtable et plus vous le jetez mieux il marche, prouvé au Salon avec témoins. 

A l'année prochaine.
Retour