PETAROTS DES FOUS DANS LES CÔTES DE BOURG

26 Octobre 2012

Scénario Georges M. - Photos Georges M., François M.

 

La vue du Peugeot du chef a de suite montré que c'était un vrai chantier qui nous attendait sur la journée.

Toutefois, les 26 participants sur 2 roues étaient confiants et leurs véhicules hétéroclites semblaient tous en parfait état, deux étaient même carrément verts et méditerranéens dans leur cageot retour du marché. On reconnaît bien là le plus fou qui est  toujours à la recherche d'un carburateur.

Nous avons eu notre centenaire, un Terrot 1912 motorisée Dall Auto Wheel qui nous a fait sur le dernier km un col du fémur et a terminé en roue libre (rupture de la soudure au réservoir d'essence).

Départ hésitant au port de Bourg et  ensuite les km s'enfilent jusqu'à une première vraie côte dans laquelle vous pouvez admirer la gestion de la petite grise
de l'élan
en danseuse
je pousse
pied à terre
Après l'effort, la vitesse est de nouveau nominale.
Les autos d'assistance sont toujours au repos!

À un arrêt notre vert cageot rencontre, au pied d'un poteau une gente dame de notre compagnie 4 roues, et il en a profité, je ne vous dis que ça! Pour relever le niveau lamentable halte à un point de vue qui a permis à notre B... nationale de consulter le cours du CAC 40 Motobécane qu'il détient depuis peu. Il en est inquiet, c'est certain.

Heureusement, nous sommes en France et tout s'arrange autour d'un repas que chacun prend comme il peut. Là encore notre fou accoutumé a assuré l'animation.

Dans l'après midi, décontraction: sans les mains (nous avons l'adresse d'un bon dentiste). Avec panier garni, mais Madame n'en voulait pas pour le repas.
Dans la chaîne et le docteur a sorti le matériel: gants pour l'hygiène, trousse standard, et c'est reparti pour achever notre tour.

Nous avons aussi constaté de nombreux embouteillages aux carrefours et les oies ont lancé une pétition demandant le respect du dimanche pour ce qui les concerne.

Au Château Colbert, outre une agréable visite et dégustation nous avons trouvé un musée original: vieux outils et appareillages liés au travail de la vigne et du vin,   un jeu de quilles ancêtre du bowling.

Myriam qui étrennait sa nouvelle voiture est encore sous le choc: pas de moteur devant, le troupeau s'est sagement rangé à l'ombre et les fous ont organisé une sieste, euh, non, une réunion informelle avant le retour sur le port où chacun a remis sur remorque son matériel.

26 Pétarots, 5 voitures, une très belle journée qui a donné envie de recommencer à tous, et pire, d'acheter un 2 roues à quelques uns qui en sont privés ( en regardant les photos vous en reconnaîtrez un vite...). Je vous l'ai dit: une bien belle journée.

Retour