RETROMOBILE SELON GEORGES

Février 2018

 

Dans 2018 il y a le signe de l'« infini » debout, où, comment Rétromobile distend le temps.

Pourquoi ce titre ? Parce que le premier signe que l'on vit en arrivant à la gare fut cet immense panneau lumineux :
 
UNE TRÈS GRANDE VITESSE PEUT EN CACHER UNE AUTRE

La SNCF, tout est possible comme annuler un train à 5 h 28 pour le remettre sans le dire à 5 h 39.  Et la très grande vitesse est d'un temps qui n'est pas le nôtre : presque 4 h pour monter, quand on monte, c'est plus lent, et la SNCF confirme que nous sommes en République et qu'elle est égalitaire, donc  pour le retour le train ne fut pas annulé, non, ce fut le dernier à quitter le monde cruel, et il mit le même laps de temps pour nous ramener. Et les Cousins d'outre Atlantique rigolent, et nous galérons.

Mais autrement, ce fut agréable : passons sur les stands, toujours plus luxueux, plus mercédes 600 Adenauer que 4 CV Renault cette année, avec  la galerie des voitures des records

 

 A ce sujet, puisque c'est moi qui fait le compte rendu j'y mets ce que je veux.


Un groupe de passionnés a décidé de reproduire le record établi par une juvaquatre en 1938 et ils préparent une voiture pour rouler à Monthléry dans des conditions similaires. Bon, vu qu'ils ont monté cela en dehors du seul club (français et  international) des juvaquatres c'est pas terrible, mais quand c'est pour valoriser les anciennes populaires on pardonne.


Fin du message personnel.

 

   

Je reviens au salon, outre le luxe, quelques populaires, beaucoup d'anglaises, elles ont la côte, des américaines, des allemandes,  un stand Renault immense pour les 120 ans

 

 A ce sujet, puisque c'est moi qui fait le compte rendu j'y mets ce que je veux.


avec une belle juvaquatre coupé de 1945, la plus ancienne conservée puisque la 7e fabriquée sur une série de 13 à la fin du conflit et avec un 4 cylindres latéral et non un 10 cylindres comme le disait aussi la fiche qui accompagnait le véhicule. Je sais que Renault a nié tout ce qui fut avant la RNUR mais jamais ils n'avaient faits aussi fort dans l'erreur, même la R14 fut plus réussie que cette com.


Fin de la vindicte privée.

Des œuvres d'art comme cet improbable 2 roues qui à part sa laide beauté n'a pas d'utilité, cette maquette d'une épave de la collection Ballion,

les voitures Citroen présidentielles et l'estafette vente de glaces recyclée sur le stand Renault pour les membres du CAR.

De très belles mascottes dans de superbes vitrines, une voiture sportive N° 1 qui n'est pas une voiture mais un assemblage hétéroclite de morceaux dont une bouteille d'hydrogène qui sert de structure, et, centenaire oblige, le musée des blindés de Saumur avait amené un peu de matériel qui aujourd'hui encore fait effet. Surtout à la pompe à essence.

N'oublions pas quelques concept- car qui font interrogation et ne sont pas sans descendance dans nos rues, Ces modèles ont souvent eu tort d'être nés trop tôt dans un monde trop vieux.

Que vous rajouter ? Que comme a dit Cécile Sorel en  1933 : « l'ai-je bien descendu ? », nous nous avons dit : « l'avons nous bien occupé ? ».
Cet escalier central nous fut encore une belle table, regards torves des passants avec leur jambon indéfini hors de prix à la main devant nos assiettes foie gras maison sauternes, on vous passe le reste, cette réflexion d'un autre sur nos sans doute Ferrari à laquelle j'ai répondu du tact au tact : « c'est parce que nous n'avons pas de Ferrari que nous mangeons du foie gras ».

   

Voilà, je crois que j'ai fait le tour, belle journée, avec des amis, d'autres croisés au hasard des stands, peu de monde car temps contrariant, donc facile de visiter.
Merci Bernard pour nous avoir fourni les billets d'entrée au meilleur prix, et nous avons eu des pensées inquiètes pour toi toute la journée en pensant à tes horaires de train. A l'heure du repas nous étions tranquilles, nous savons que tu maîtrises.

   
Retour