RETREMOBILE 2011

Par Georges M.

Une fois l'an, à La Mecque de l'Auto ira.

Nous avons encore suivi ce précepte et sommes paris à la découverte. Lever tôt, c'est pour cela que les photos ne commencent que dans le salon, le temps de nous réveiller.

Bien accueillis par une voiture qui nous offre les clés du salon mais moyennant finances, hélas.

Quelques jolies mascottes, deux lanternes géantes de cristal finement ouvragé, un vélo déjà vu à roue extérieure mais toujours aussi spectaculaire.
Mais pour nos belles: toujours les chevaliers de l' antirouille qui sont chaque année plus nombreux, un peintre de filets à la méthode infaillible

Des trophées anciens patinés, des maquettes,  dont une Panhard  Meccano en état de marche , des modèles réduits en boîte d'origine par dizaines, on se serait cru sur certains stand retourné aux années 1950.

Notre pique nique fut comme à l'habitude, mais l'embourgeoisement nous guette: un coussin pour B. et un pavé pour M.

Fil rouge depuis trois ans: le car Citroën dont la restauration avance et la remorque Lecoq, nouvelle et pour laquelle du travail s'impose.

Sur le stand Peugeot,  bien en évidence, la carte d'un Fou avec un exemple de son savoir faire... nous lui avons ramené un tableau de bord à refaire, la réputation franchit les frontières.

L'attraction fut le fardier de Cugnot, reconstruit et légèrement modernisé, certes le lest arrière est toujours un fut de canon (vu le poids de la chaudière sur la roue avant) mais aujourd'hui l'engin freine, un peu...

Nous n'oublierons pas l'anniversaire 4L avec la première et la dernière, le tour du sujet en trente ans.

Nos amis anglais venus en nombre (vendeurs et visiteurs) qui vendaient tout pour ressembler à Sherlock Home dans son phaéton.

Nos Fous avec des bagages plein de pièces qu'il va falloir remonter sur une auto qui attendait de pouvoir rouler sans pencher à droite!
Retour